Reduction mammaire Tunisie – Chirurgie Hypertrophie Des Seins

reduction mammaire tunisie

La réduction mammaire Tunisie ou plutôt mammoplastie de réduction est une intervention de chirurgie esthétique qui vise à réduire le volume des gros seins (hypertrophie mammaire).

En effet, l’hypertrophie mammaire apparaît souvent à la puberté ou suite à un processus naturel de vieillissement ou bien à une variation pondérale. Celle-ci peut être une source de complexes chez l’adolescente concernée.

Il est important de rappeler que l’excès de volume est généralement associé à un affaissement des seins (ptose mammaire) et parfois à un certain degré d’asymétrie.

Par ailleurs, les poitrines opulentes occasionnent des gênes à la fois physiques et fonctionnelles qui gâchent le quotidien des femmes : douleurs dorsales, douleurs du cou, contraintes dans les choix vestimentaires, incommodités pour pratiquer une activité sportive, difficultés dans les mouvements.

En somme, cette intervention vise à repositionner l’aréole et l’ensemble de la glande afin d’obtenir deux seins harmonieux, tout en tenant compte de l’anatomie et du désir de la patiente.

A qui s’adresse la réduction du volume des seins ?

La réduction du volume des seins peut être envisagée à tout âge dès la fin de la croissance. Elle permet aux femmes de se réconcilier avec leur silhouette en s’adressant principalement à celles qui présentent les critères suivants :

  • Des seins lourds et pendants qui présentent des aréoles pointant vers le bas
  • Des douleurs au niveau du dos, des épaules et à la nuque
  • Une irritation cutanée chronique en dessous de leurs seins
  • Une distension cutanée et la présence de vergetures
  • Un galbe inesthétique à cause d’une glande mammaire décentrée
  • Un sein plus gros que l’autre (asymétrie)

Réduction volume mammaire prix Tunisie :

Le prix réduction mammaire en Tunisie est intéressant à plus d’un égard car il est deux fois moins onéreux qu’en France comme le démontre le tableau ci-dessous :

InterventionPrixDurée du séjour
Réduction mammaire2250 €4

Le tarif comporte des avantages inclus qui profitent aux patientes comme :

  • L’accueil à l’aéroport par un assistant-chauffeur
  • Les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste
  • La location du bloc opératoire
  • La prise en charge intégrale à la clinique
  • Les consultations avant et après l’intervention
  • L’hébergement dans un hôtel 5 étoiles

Reduction mammaire Tunisie : la consultation préopératoire :

Avant une réduction du volume de la poitrine, la patiente doit impérativement consulter son chirurgien esthétique pour que ce dernier effectue les démarches élémentaires suivantes :

  • Interrogatoire de la patiente pour établir au mieux ses besoins et connaître ses antécédents médicaux et chirurgicaux
  • Réalisation d’un bilan sénologique comprenant une mammographie et une échographie pour écarter toute pathologie
  • Élaboration d’un bilan radiographique pour les femmes de plus de 35 ans afin de détecter une éventuelle tumeur cancéreuse
  • Réalisation de photographies médicales
  • Réalisation d’un examen médical pour analyser le type de glande mammaire et l’épaisseur et la largeur du buste

Quant à la patiente, elle doit s’astreindre à respecter les consignes médicales suivantes :

  • Se débarrasser du cigarette 1 mois avant l’intervention pour réduire le risque de nécrose cutanée
  • L’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires et d’anticoagulants 15 jours avant l’intervention pour écarte tout risque hémorragique
  • L’arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’opération pour réduire le risque thrombo-embolique

Réduction volume mammaire Tunisie : le déroulement :

Réalisée sous anesthésie générale, la réduction du volume mammaire nécessite une hospitalisation d’une à deux nuits et dure en moyenne 1H30 à 2H selon l’importance de l’hypertrophie mammaire.

Le chirurgien esthétique procède de la manière suivante pour effectuer cette intervention :

  • Traçage du dessin préopératoire à l’aide d’un marqueur cutané afin de délimiter les incisions
  • Ablation du tissu glandulaire en excès, des tissus graisseux, ainsi que des excès de peau du sein hypertrophié pour remonter la glande du sein
  • Réduction de l’aréole afin de la repositionner et la remodeler en compagnie du mamelon qu’il fait pointer vers le haut (correction de ptôse)
  • Conservation maximale de la vascularisation de la glande mammaire et de la sensibilité du sein tout au long du processus
  • Suture des berges découpées de la peau avec du fil résorbable
  • Mise en place d’un pansement modelant ajusté de bandes élastiques en forme de soutien-gorge à l’issue de l’intervention

Chirurgie hypertrophie mammaire : suites opératoires :

Les suites opératoires d’une chirurgie de l’hypertrophie mammaire sont généralement simples :

  • Douleurs modérées soulagées par des antalgiques
  • Apparition d’ecchymoses et de gonflements qui s’estompent au bout de quelques jours
  • Changement du premier pansement 6 jours après l’intervention
  • Prescription d’un traitement anticoagulant préventif à prendre pendant 10 à 12 jours afin de limiter le risque de phlébite
  • Sensation de gêne ressentie en levant les bras pendant quelques jours
  • Arrêt de travail recommandé de 2 semaines
  • Possibilité de reprendre une activité sportive après un à deux mois

Plastie réduction mammaire : les cicatrices :

Après une plastie de réduction mammaire, il existe trois sortes de cicatrices qui dépendent chacune d’entre elles de la complexité de l’hypertrophie mammaire à traiter :

Cicatrice verticale :

La cicatrice verticale se situe entre l’aréole et le sillon sous-mammaire. Elle commence à s’estomper au bout de 6 mois.

Cicatrice horizontale :

La cicatrice horizontale (en T inversé) est cachée dans le sillon sous-mammaire. Sa longueur est tributaire de l’importance de l’hypertrophie mammaire. Elle commence à disparaître au bout du 6ème mois.

Cicatrice péri-aréolaire :

La cicatrice péri-aréolaire est située au pourtour de l’aréole entre la peau brune et la peau blanche.

Il est vrai que les cicatrices peuvent s’épaissir et rosir dès la 4ème semaine post-opératoire mais ceci est passager car cette réaction va s’estomper de manière progressive et ce à partir du 3ème mois qui suit l’intervention et les cicatrices vont donc blanchir dès le 7ème mois après l’intervention.

Sinon et dans de rares cas, des massages avec une crème anti-inflammatoires sont prescrits pour atténuer l’hypertrophie des cicatrices.

Résultat réduction volume mammaire Tunisie :

reduction volume mammaire TunisieLa réduction mammaire Tunisie offre des résultats très satisfaisants qui s’apprécient définitivement au bout de 6 mois.

La patiente est comblée par sa nouvelle poitrine avec des seins réduits et parfaitement symétriques qui mettent fin à ses anciens déboires quotidiens.

Une réduction du volume des seins va impacter positivement la patiente : équilibre pondéral, nouvelles possibilités vestimentaires, activités sportives facilitées, réassurance en soi… Il faut juste laisser le temps à la cicatrisation d’arriver à maturité. On surveillera les suites de l’intervention durant 3 à 12 mois. Les seins conservent leur naturel et leur sensibilité aux variations hormonales.

Réduction mammaire en Tunisie : Les complications possibles

Si la réduction mammaire est pratiquée par un chirurgien plasticien qualifié et compétent, les risques sont limités. Mais, comme pour toute intervention chirurgicale, des risques et complications éventuels liés à l’anesthésie et à l’intervention proprement dite peuvent survenir comme par exemple :

  • Un retard de cicatrisation allongeant les suites opératoires,
  • Un hématome,
  • Une infection,
  • Une nécrose de la peau, de la glande ou de l’aréole pouvant être responsable d’un retard de cicatrisation,
  • Une diminution de la sensibilité peut être observée, avec un retour à une sensibilité normale dans un délai de 6 à 18 mois,
  • La survenue de cicatrices hypertrophiques voire chéloïdes,
  • Des accidents thromboemboliques tels une phlébite ou une embolie pulmonaire

Réduction mammaire Tunisie : Avantages et inconvénients  

Les avantages

  • La réduction mammaire rend plus simple le choix de tenues vestimentaires ;
  • Elle élimine les douleurs au dos et aux épaules ;
  • Elle améliore l’aspect général de la femme ;
  • Elle permet une meilleure image de soi pour la femme complexée.

Les inconvénients

  • Les cicatrices sont indélébiles, mais diminuent avec le temps ;
  • Les risques de complications (nécrose, hématome, infections, écoulements, mauvaise cicatrisation) existent bel et bien ;
  • Des erreurs qui entrainent une mauvaise position du mamelon ou des irrégularités de la masse glandulaire peuvent se produire.

Réduction mammaire et allaitement : Est-ce possible

Plusieurs femmes envisagent une réduction mammaire et se demandent cette intervention peut les empêcher de pouvoir allaiter leurs futurs bébés. Dans de nombreux des cas, l’allaitement reste possible, car il est possible de demander au chirurgien qui pratique l’opération de toucher le moins possible de canaux lactifères… Il peut arriver que certains de ses canaux soient sectionnés avec le retrait des tissus, mais il parait que les connexions entre les glandes et les canaux lactifères se reforment avec le temps.

C’est pour cela qu’il est recommandé d’attendre au moins un an entre une réduction mammaire et une grossesse, non seulement pour éviter un excès de sensibilité des seins si le laps de temps est trop court, mais aussi pour permettre aux canaux lactifères sectionnés de se régénérer.

Une opération faite à la fin de l’adolescence ne devrait donc pas causer de problème en vue d’un allaitement ultérieur. Toutefois, il est toujours conseillé d’aviser le chirurgien d’un éventuel désir d’allaiter, ce qui lui permettra d’effectuer l’opération en prenant en compte ce souhait. De plus, même si tout a été fait dans les règles de l’art, il arrive que cela ne fonctionne pas du tout. C’est donc un point dont il faut tenir compte avant de passer sur la table d’opération.

Suivez nous sur Facebook !
Facebook Pagelike Widget